« Il te restera toujours tes rêves pour ré-inventer le monde que l’on t’a confisqué. » Mohamed Moulessehoul / Yasmina Khadra

L’association Neirie

« Pour bien vagabonder, il faut peu de choses : un terrain propice et un état d’esprit juste, mélange d’humeur joyeuse et de détestation envers l’ordre établi », Petit Traité sur l’Immensité du monde, Sylvain Tesson

L’Association Neirie, c’est avant tout une manière d’appréhender le monde. Une vision humaniste et pragmatique, une autre utopie façon XXIème siècle,  la belle histoire des désillusionné(e)s, la rédemption des existentialistes, la réconciliation des Absurdes. L’humain n’est ni mauvais, ni bon, il est cette somme de contraires. Lorsqu’on accepte de lever le voile qui souvent couvre nos yeux, nous prenons par la même occasion conscience de l’immensité des plaies de certain(e)s, de l’inconscience et irresponsabilités. Une nouvelle crise généralisée symptomatique des décadences de civilisations perturbe actuellement le globe, avant une autre redistribution des logiques internationales. Rien de très nouveau, si nous ramenons ça à l’échelle historique. Et pourtant… Prendre de la hauteur, sortir des cadres imposés, s’apaiser. Rêver : et demain ? – Imagination.

L’Association Neirie, c’est une perpétuelle quête de l’autre, de son essence. Aucune  frontière géographique et sociale. Derrière ton métier, tes habits, ton langage, ta couleur de peau, ta culture, ton environnement, il y a un humain comme moi. Le langage du cœur est universel. L’instinct. « Quelle que soit la direction prise, marcher conduit à l’essentiel. », écrit Sylvain Tesson (même ouvrage). Voyager : et toi, qui es tu ? – Inspiration.

L’Association Neirie, c’est une expression, un échange, un partage d’émotions. Sourire, pleurer, émouvoir, rire, danser, festoyer, jouer, travailler, disputer… La vie. Chacun est responsable de sa palette de couleurs. A la fin de l’envoi, tu touches. Créer : quel arc-en-ciel dessines-tu ? – Manifestation.

L’Association Neirie, c’est croire dans les énergies collectives malgré le cynisme et les déceptions qui teintent en filigrane certains modes de pensées. Il y a des choses qui donnent du sens, malgré ces éclairs de lucidité rationnelle qui nous montrent que nous menons souvent une œuvre sisyphienne.  Une évidence. Il ne s’agit plus de se révolter, ni de se soumettre, mais d’intégrer les contraintes, les surmonter, les transformer. Les bulles se croisent, s’entrecroisent, s’échangent.  S’enrichir des autres sphères… Agir : qu’ai-je envie de bâtir ? – Association.

Un éveil responsable. Une cohérence solidaire. Montrer ce qui ne se voit plus. Prendre soin de ce qui est, pour préserver ce qui sera… Transmettre à tous les enfants, nos tubes de couleurs, nos pinceaux usagés, notre attention pour qu’ils puissent à leur tour rêver, peindre et réinventer le monde qu’on leur a confisqué parfois*…

 

Laurence Nguyen, Présidente de l’Association Neirie.

* Selon une citation originale de Mohamed Moulessehoul – Yasmina Khadra :”Il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l’on ta confisqué” – L’Attentat.